L’Oeuvre ultime, vol. 1 : Clouzot, Henri-Georges

Bonjour,
Le Ciné Meaux Club vous propose son dernier cycle de la douzième saison, l’oeuvre ultime : élégie d’un maître à son crepuscule. Nous commencerons ce cycle
jeudi 3 juin à 20h au Majestic
avec
La Prisonnière (1968, France, Italie) d’Henri-Georges Clouzot.
Avec Elizabeth Wiener, Laurent Terzieff, Bernard Fresson et Dany Carrel…
Dernier film de Clouzot qui ne mourut pourtant qu’en 1977, La Prisonnière mérite absolument d’être (re)vu.
Parce que c’est un vrai film d’auteur, Clouzot ne s’étant pas caché derrière un fait divers ou une adaptation de Boilac et Narcejeau, de Steeman ou de Georges Arnaud, comme pour ses films les plus connus.
Parce que c’est le seul film en couleur de Clouzot.
Parce que c’est un film qui n’est pas phagocyté par le vedettariat : Clouzot a certainement pu aller aussi loin que possible avec de bons comédiens et on sait qu’il était un réalisateur plutôt autoritariste.
Parce que c’est un film qui ressemble à Clouzot : amour de la grande musique, amour de l’art moderne et contemporain, jalousie maladive et sado-masochisme rampant.
Parce qu’au moins deux des trois revues du triangle des Bermudes qualifierait ce film de « grand film malade ».
Cela suffit à aiguiser notre curiosité. La vôtre aussi ?
Venez nombreux !


Le Ciné Meaux Club, association loi 1901 de diffusion de la culture par le cinéma.

Publicités
Cet article, publié dans Programmation, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s