Recadrage : City of Life and Death

Bonjour,
Une séance recadrage, toujours une par mois, porte sur un film sorti commercialement depuis moins de 2 ans, que nous avons vu et que nous estimons injustemment  négligé. Ce mois de février, nous aimerions porter l’attention sur un jeune réalisateur chinois, dit de la 6ème génération, Lu Chuan (né en 1971). Il a déjà mis en scène deux grands films, sortis dans l’indifférence polie mais sur lesquels notre revue mensuelle de cinéma préférée avait, une fois de plus, bien fait son travail (60 balais de militantisme cinéphile !).
Après le superbe Kekexili, la patrouille sauvage (2004, en DVD à la médiathèque, voyez-le !), Lu Chuan a mis cinq ans à terminer le film que nous vous proposons
Jeudi 9 février à 20h00
City of Life and Death / Nanjing ! Nanjing ! (2009, Chine) de Lu Chuan.
Si Lu Chuan est bien un auteur (il écrit lui-même ses films), n’allez pas croire à un nouveau Jia Zang-ke. Il faudrait plutôt comparer son cinéma à celui de Zhang Yimou (5ème génération) : goût pour le passé, l’ailleurs et l’action, ampleur historique, soin dans la reconstitution, ton mélodramatique et populaire. Bref, du quasi pekinwood !
Un autre film, tourné à la même époque par une équipe allemande avec les stars Tukur et Brühl, Buscemi et l’excellente comédienne française Anne Consigny, aborde les mêmes faits historiques : l’armée impériale japonaise envahit la Chine, commet des crimes de guerre, voire des crimes contre l’humanité, notamment à Nankin (Nanjing) ; l’ambassadeur allemand John Rabe (titre du film allemand), ancien directeur de Siemens et encarté au NSDAP, parvient à sauver quelques chinois (cela vous rappelle-t-il un autre film ?) puis se fait rappeler à l’ordre d’obéir au puissant allié de l’Allemagne nazie.
Dans le film de Lu, le point de vue allemand est bien sûr (très) secondaire. Toutefois, Lu Chuan a fait des choix que la censure chinoise puis l’opinion publique ont qualifié de « révisionnisme ». A vérifier sur pièce.
Venez nombreux ! Pour une fois que le CMC vous recommande d’acheter chinois, et même pas un article soldé ! (en revanche, pour le reste, faites gaffe, crénom ! ).
Publicités
Cet article, publié dans Programmation, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s