Osons Ozu

Bonsoir,

Demain
Jeudi 12 juin à 20h00
Le Fils unique / Hitori musuko (1936, Japon) de Ozu Yasujiro.
 
Après un grand film américain (et son rêve inachevé), un film d’un grand réalisateur japonais à la fois universel et fondamentalement nippon (ni mauvais, ajoutent les farceurs). Ô que si, il est bon celui-là et il vous emmène ailleurs. Ozu n’a jamais filmé toute sa vie que sa contemporanéité tokyoïte ou kyotoïte : la famille, la filiation, le mariage, l’amour, les liens, la société japonaise traditionnelle et la moderne qui prend sa place, le saké, la réunion d’amis, les études, la petite entreprise, le petit commerce, la crise… Pas de sabre, pas de flingue, pas d’esbroufe, pas de fantôme et pas d’adaptation littéraire. Un cinéma que d’aucuns disent anti-cinéma. On vous le recommande donc chaudement !
 
Venez nombreux !
Publicités
Cet article, publié dans Programmation, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s