Utu (redux), de Geoff Murphy

Bonsoir,

Demain mardi 21 janvier à 20h00,
nous vous proposons :
Utu (1983, Nouvelle-Zélande) de Geoff Murphy.
Avec Anzac Wallace, Merata Mita, Bruno Lawrence, Kelly Johnson, Wi Kuki Kaa…
Premier film néo-zélandais à (relativement) gros budget mais porté pendant dix ans par son réalisateur scénariste, le film fut sélectionné à Cannes 1983 (hors compétition). Il a été restauré, remonté, rééquilibré (d’où le redux) pour une ressortie en 2016. Il est aujourd’hui considéré comme un classique du cinéma de Nouvelle-Zélande.
Mais direz-vous, qu’est-ce que le cinéma de Nouvelle-Zélande ? Et qu’est-ce que Utu ? C’est un film qui revient sur la colonisation de l’île et les rapports conflictuels entre les Pakehas (les Zoreilles de là-bas) et les Maoris, peuple indigène. Il n’est pas un épisode historique mais une espèce de symbole des guerres maories du XIXe siècle. Un film plein de bruit et de fureur assurément. C’est le petit distributeur marseillais La Rabbia
Venez nombreux !

Avec cinéphilie,


Le Ciné Meaux Club, association loi 1901 de diffusion de la culture par le cinéma.

 

Publié dans Programmation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Fin de crédit

Bonsoir,

Nous n’avons été guère nombreux à faire le voyage de Taïpei la semaine dernière. Cette fois, pas d’escale dans l’émirat bling-bling et en même pas deux heures nous nous retrouvons chez la déesse Athéna :
Mardi 14 janvier à 20h00
To telefteo psemma / Fin de crédit (1958, Grèce) de Michael Cacoyannis.
Bien sûr, il ne s’agit pas d’un film sur la situation de l’économie grecque avec des costumes de Yanis Varouflakis et des décors de Costa-Gavras mais bien d’un vrai beau drame de Cacoyannis avec l’étoile filante du cinéma hélène Elli Lambeti, moins connue chez nous que Mélina Mercouri ou Irène Papas parce qu’elle n’a fait carrière que dans son pays natal, surtout au théâtre qui plus est.
Le film a été sélectionné en compétition à Cannes 1958. Il a été restauré et ressorti récemment par le valeureux petit distributeur Tamasa que l’on remercie de nous faire découvrir des pépites comme ce film du début de carrière de Cacoyannis qui triompha quelques années plus tard avec Électre et Zorbec le gras (merci Pierre Dac).
Venez nombreux !
Avec cinéphilie,


Le Ciné Meaux Club, association loi 1901 de diffusion de la culture par le cinéma.

 

Publié dans Programmation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

A Brighter Summer Day, Edward Yang

Bonsoir,

Demain
 
mardi 7 janvier à 20h00 (et pas plus tard)
A Brighter Summer Day (ou en bon français Gu ling jie shao nian sha ren shi jian, 1991, Taïwan) de Edward Yang.
Grand film méconnu sorti en France dans une version tronquée en 1992, au moment où le cinéma taïwanais d’auteur faisait sa timide apparition, Cette belle journée d’été vous sera mieux présentée par l’article de Mathieu Macheret : https://www.lemonde.fr/cinema/article/2018/08/09/reprise-a-brighter-summer-day-fresque-intime-d-edward-yang_5340770_3476.html
Nous souscrivons (pour une fois) totalement à l’avis du quotidien vespéral. Ne manquez surtout pas ce film !
Attention, ce chef-d’oeuvre alignant une durée inhabituelle, il sera lancé à 20h05. Arrivez donc à l’heure !
Avec cinéphilie,

Le Ciné Meaux Club, association loi 1901 de diffusion de la culture par le cinéma.

 

Publié dans Programmation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Ragtime, en compagnie de Marc Olry, distributeur

Bonjour,

Bonne année 2020 qui commence en fanfare ce jeudi 2 janvier à 20h00 ou plutôt qui commence en
Ragtime (1981, États-Unis) de Milos Forman.
Avec entre autres Howard E. Rollins Jr., Brad Dourif, Elizabeth McGovern, Mary Steeeburgen et bien d’autres, notamment James Cagney dans son dernier rôle de cinéma.
Vous voulez faire une fresque des États-Unis à l’orée du siècle ? Prenez un producteur italien un peu bourrin, Dino de Laurentiis, achetez les droits d’un grand roman américain écrit par un natif du Bronx d’origine russo-juive centré sur un compositeur noir fictif de ragtime (disons une manière de Scott Joplin) victime d’une injustice à la Michael Koolhaas de l’Allemand Kleist, faites diriger le film par un Tchèque impertinent tout juste naturalisé 100% amerloque, plutôt que par un maverick incontrôlable (Robert Altman devait faire le film), mélangez le tout dans les studios londoniens de Shepperton et servez : Ragtime, invisible au cinéma depuis sa sortie en 1981 (en janvier 1982 en France) où il fut un relatif échec et que la petite société de distribution Lost films représentée ce soir par Marc Olry a la bonne idée de rééditer.
Chef-d’oeuvre oublié ? Peut-être. Des comédiens au taquet, un magnifique scope de Miroslav Ondricek, le fidèle directeur de la photographie de Forman, une reconstitution subtile tournée entre décors réels de la Grosse Pomme et du New Jersey et les studios… Quelque chose comme un avant-goût de Il était une fois en Amérique où l’on aurait remplacer la mafia par le racisme et la bêtise (mais n’est-ce pas la même chose ?)).
Venez nombreux. Comme d’habitude, l’ami Marc Olry aura quelques goodies comme on dit en bon français.
Avec cinéphilie,



Le Ciné Meaux Club, association loi 1901 de diffusion de la culture par le cinéma.

 

Publié dans Programmation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

René Clair, réalisateur américain ?

Bonsoir,

Ce soir mardi 17 décembre à 20h00
It Happened Tomorrow / C’est arrivé demain (1944, États-Unis) de René Clair.
Avec Dick Powell et Linda Darnell. Et les impayables Jack Oakie et Sig Ruman, respectivement chaplinien et lubitschien.
Est-ce un film américain ? Oui. Est-ce un film de René Clair ? Oui également, selon le spécialiste français de ce cinéaste presque totalement oublié du public qui voit une oeuvre personnelle d’auteur derrière le scénario hollywoodien cousu de fil blanc capraesque. Noël Herpe essaye d’ailleurs depuis des années de remettre au devant de la scène le seul immortel (à ma connaissance) qui fut avant tout cinéaste (Pagnol fut sûrement avant tout écrivain mais cela peut se discuter !).
En tout cas, le film a été réédité récemment et c’est une très fine comédie fantastique qui pourrait encore en remontrer à Un jour sans fin (chouette) ou Retour vers le futur (consternant à revoir 25 ans plus tard), resucées plus récentes du film de paradoxe temporel.
Avec cinéphilie,

Le Ciné Meaux Club, association loi 1901 de diffusion de la culture par le cinéma.

 

 

Publié dans Programmation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Retour à la comédie italienne

Bonsoir,

Retour à la comédie italienne et même à la comédie à l’italienne avec un film de l’année 1961, année fertile entre toutes, celles des années 1958-1978 où l’Italie produisit de grands films : La Nuit, Une vie difficile, Accatone, L’Emploi, Le Mauvais Chemin entre autres cette année-là.
Mardi 3 décembre à 20h00
Divorzio all’italiana / Divorce à l’italienne (1961, Italie) de Pietro Germi.
Avec Marcello Mastrioanni et Stefania Sandrelli.
Une invitation toute pressante à légaliser la désunion du mariage qui dut attendre 1974 pour se montrer à visage découvert chez nos cousins transalpins. Ce traitement par la satire et l’humour conserve au film toute sa modernité, presque 60 ans plus tard. Et on est pas près d’oublier Fefè Cefalù…
Venez nombreux !
Avec cinéphilie,



Le Ciné Meaux Club, association loi 1901 de diffusion de la culture par le cinéma.

 

Publié dans Programmation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Un flic

Bonjour,

Nous nous permettons de vous rappeler deux événements cruciaux qui marqueront la semaine prochaine.
D’abord l’assemblée générale lundi… Si vous ne pouvez être présent, faites-vous représenter, mandatez, donnez pouvoir… Avec le document joint.
Et enfin mardi soir la séance mensuelle en présence d’une intervenante, Denitza Bantcheva, qui présentera et commentera avec le public Un flic (1972, France/Italie), ultime opus de Jean-Pierre Melville.
Avec cinéphilie,



Le Ciné Meaux Club, association loi 1901 de diffusion de la culture par le cinéma.

 

Publié dans Programmation | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire